Téléphone:
03.27.26.01.39 (CLIENT)
Ouvert du lundi au vendredi
110 rue Jean Jaurès
59278 ESCAUTPONT
Nord. France
COMMENCER VOTRE STOCK DE BOIS DE CHAUFFAGE 2018-2019

Quelle essence d'arbres choisir pour le bois de chauffage ?

Avec l'essor des énergies durables, le bois de chauffage revient sur le devant de la scène. En effet, c'est une chaleur rentable et saine. Néanmoins, tous les bois ne chauffent pas de la même manière, c'est ce qu'on appelle le pouvoir calorifique.

De même, il faut préciser que tous les bois n'ont pas non plus la même densité. Pour vous éclairer nous vous proposons un petit lexique.

N'oubliez pas, enfin que toutes ces propriétés dépendent aussi du fait que votre bois soit sec ou non.

Au départ, il vaut mieux choisir un bois coupé l'hiver hors sève. Il séchera beaucoup plus vite et se conservera mieux.
D'après l'avis de mes clients et mon expérience, passons quelques essences au crible:

Le chêne:

Les préjugés voudraient que le chêne arrive en première ligne: c'est peut-être le roi de la forêt mais, à mon avis, pas le roi de la cheminée! Il est "boudeur", nonchalant. Pour qu'il chauffe, il faut un très bon tirage ou qu'il soit mélangé avec un bois mi-dur, exemple: le bouleau, pour avoir une flamme vaillante et lumineuse.

Le charme:

Il n'en a pas que le nom. Il est ardent comme la braise qui chauffe encore car la flamme a disparu. Son pouvoir calorifique est le plus élevé parmis toutes les essences d'arbres. Il représente en effet jusqu'à 9 500 calories alors que le chêne est au maximun à 8 500 calories et que la moyenne est de 7 500 calories. Malheureusement, on ne le trouve pas en grande quantité dans nos forêts et lors des ventes, il faut proposer un prix d'achat supérieur à la moyenne. Il a pour inconvénient majeur que s'il n'est pas refendu, l'écorce, imperméable, empêche l'évaporation de la sève et le bois se pâme et perd son pouvoir calorifique. Il en est de même pour le bouleau.

Le bouleau:

Souvent mal perçu, à pourtant la côte chez les clients qui aiment avoir une flambée énergique et une chaleur rapide. C'est un bois mi-dur qui tient raisonnablement. Son pouvoir calorifique est de 7 500 calories.

Le frêne:

Il vous séduira par son odeur de pain cuit. Il a la particularité de brûler même s'il n'est pas tout à fait sec. Sa chaleur est constante mais je lui reprocherais son manque de braise. Son inconvénient: lors de son stockage, de petits insectes se nichent derrière l'écorce et vous laisse des monçeaux de farine de bois.

Le hêtre:

Les plus beaux spécimens vivent dans notre région. Ceux de la forêt de Bonsecours sont remarquables par leurs tailles. Pour le chauffage, il se suffit à lui même et est constant.

S.A.R.L MACAREZ Bruno au capital de 7 000 euros - Copyright tous droits réservés 2007 - Plan du site